Langue des signes

Langage des signes

Atelier découverte de la L.S.F. (Langue des Signes Française)

Cet atelier s'adresse à toute personne souhaitant découvrir, sans prétention, les bases de la LSF.

  • Découvrir une autre façon de communiquer dans le silence.
  • Sensibiliser les participants à la différence et aux personnes en situation de handicap.
  • Acquérir l'alphabet.
  • Apprendre les mots de la vie quotidienne (bonjour, merci, ...) permettant d'entrer en contact avec les personnes sourdes ou malentendantes.
  • Être acteur(trice) de cet atelier par la recherche de ressources (documentation, vidéos, témoignages, ...).
  • Susciter des vocations.
 
 

Renseignements pratiques :

agenda 5

Le lundi de 19h à 20h : groupes alternés 1 semaine sur 2

  • semaine 1 groupe 1 (niveau débutant)
  • semaine 2 groupe 2 (niveau avancé)
Home icon hi

Maison des loisirs - Salle ASL

Adulte 02 adultes accepés Enfants 02 à partir de 9 ans
euro 110 € par an Smiley icon 341 Hélène GUILLOMET (Animatrice)
Telephone mobile 06 70 10 02 83 question Estelle FROMENTIN (Représentante)

 

Pour écrire au représentant

Envoi e mail

 
 

 

     Langue des signes

 

Calendrier des séances de la saison

Définitions

Les langues des signes désignent les langues gestuelles (produites par les mouvements des mains, du visage et du corps dans son ensemble) que les personnes atteintes de surdité ont développées pour communiquer. Elles assurent toutes les fonctions remplies par les langues orales.

Comme toute langue, une langue des signes nécessite un apprentissage mais il n'est pas nécessaire d'avoir une surdité pour apprendre ou communiquer en langue des signes. Pour exemple de nombreux entendants (enfants de sourds, partenaires, ou interprètes et autres professionnels en contact avec des sourds) parviennent à développer un haut degré de bilinguisme. Selon le Ministère de la Culture, « les langues des signes sont pour les sourds, le seul mode linguistique véritablement approprié, qui leur permette un développement cognitif et psychologique d’une manière équivalente à ce qu’il en est d’une langue orale pour un entendant ».

Irish sign language abc s

Quand on traite de la langue des signes, on parle souvent d'une « pensée visuelle ». Elle remet en question ce que nous considérons habituellement comme appartenant au domaine de la linguistique. En effet, le modèle de la langue des signes française propose une bifurcation de visée entre deux types de structures (fréquemment imbriquées dans le discours) :

  • les structures dites standard ou « signes standard », au caractère conventionnel ;
  • les structures de grande iconicité, à visée illustrative.

Seules quelques-unes de la centaine de langues des signes dans le monde ont obtenu une reconnaissance légale, les autres ne bénéficiant d'aucun statut officiel.

Aujourd'hui encore, faute d'information, de nombreuses personnes sourdes ou parents de sourds ne connaissent pas l'existence des langues des signes et considèrent avant tout la surdité comme un handicap. Il semble nécessaire d'avoir une approche différente de la simple vision curative de la surdité et de prendre en considération la réalité sociale et linguistique des langues des signes.

 
 

La langue des signes française (LSF) est la langue des signes utilisée par les sourds francophones et leurs proches ainsi que certains malentendants pour communiquer et par des entendants. La LSF est une langue à part entière et un des piliers de l’identité de la culture sourde.

La LSF est signée par environ 169 000 personnes dans le monde dont environ 100 000 en France en 2014.

(source : Wikipedia)

Ajouter un commentaire