Généalogie

Bientôt la rentrée : préparez vos inscriptions

Par Le 04/07/2024

Association topVous souhaitez vous (ré)inscrire.

Préparez vos fiches d'inscription à préremplir chez vous

en cliquant sur ce lien => Inscriptions

fleche bas

Rendez-vous est également donné le

dimanche 8 septembre de 10h à 12h

(Salle omnisports de Neuville-sur-Sarthe).

Toutes les associations,

toutes les activités de l'ASL seront représentées

et vous pourrez vous inscrire aux activités annuelles.

La campagne d'adhésions 2023-2024 est ouverte !

Par Le 08/07/2023

La campagne d'adhésion 2023-2024 est ouverte, vous pouvez dès maintenant vous inscrire en ligne grâce à notre partenaire HelloAsso (*) :

Adhérer à l'ASL Neuville

Hello AssoCliquer ici et suivez les instructions

(*) ATTENTION : paiement en ligne sans fractionnement.


Vous pouvez également télécharger les documents nécessaires à votre inscription sur la page

http://aslneuville.e-monsite.com/pages/activites/inscriptions/

La brochure des activités 2023-2024 est en ligne

Par Le 15/08/2022

Dès maintenant, vous pouvez consulter et télécharger la brochure de la saison ..

Association top 1

ASL 2023-2024 brochure des activitésASL 2023-2024 brochure-des-activités.pdf (2.07 Mo)

Mise à jour du 18 août 2023 : vous y trouverez tous les tarifs, les moyens de paiement, les façons de s'inscrire, les documents à fournir.

A propos de l'ordonnance de Villers-Cotterets (Août 1539)

Par Le 29/03/2014

Genealogie abregee des rois 2Vous retrouverez dans le document ci-dessous, le sujet évoqué par Claude LEDEZERT lors de notre dernière séance Généalogie, concernant les documents scellant la naissance des registres paroissiaux, qui sont les ancêtres des registres de l'État Civil.

Dès le XIIIème siècle, les notaires royaux écrivaient en français et c'est entre les XIVème et XVIème siècles que le français s'est petit à petit imposé comme langue administrative dans les chartes royales, au détriment certes du latin mais aussi des autres langues régionales. L'ordonnance de Villers-Cotterêts n'a fait qu'appuyer un mouvement de centralisation linguistique déjà amorcé depuis plusieurs siècles. D'autres édits royaux préconisaient la langue maternelle, sans rendre obligatoire le français :